Privatiser, le pognon fera le reste…

La double arnaque des stationnements payants !

Paris est dans le collimateur : alors que l’on commence à subir dans certaines régions les fameuses voitures privées embarquant les radars destinés à guetter nos moindres excès tachymétriques, rien ne va plus pour le stationnement parisien. Déjà on croyait bêtement que nos impôts locaux ou nationaux étaient là pour l’entretien des routes… et des places de stationnement ! Ben non, en fait nos impôts sont là pour rembourser les intérêts de la dette ! Donc pour le stationnement…. y’a plus qu’à payer. Première arnaque. Pour la deuxième, il suffit de privatiser, de préférence à une société qui gère des parkings privés (sic !) ! Et là, y’aura forcément de l’abus comme le décrit l’article de cet hiver de Motoservices et du parisien.

Vierge effarouchée ?

Franchement cette expression n’a jamais autant décrit la situation : comment ne pas croire qu’en privatisant le contrôle des stationnements ou des radars, tout va bien se passer ? Que les sociétés ne vont pas faire la course à l’échalote ? Il est évident que certaines vont mettre des objectifs, des quotas, vont mettre des gens non qualifiés sur le terrain, et qu’on va se heurter à des abus. Supprimer une fonction régalienne de fait en privatisant, l’économie et surtout les dividendes se chargeront du reste.

Et si les PV étaient propriété des usagers ?

Imaginons une espèce de Mutuelle des PV ? Oui, le citoyen gère lui-même sa sécurité et donc ses règles et la répression qui peut aller avec. Si l’on interroge le bon sens populaire, beaucoup vous diront que les radars gèrent du pognon, nous piquent notre fric et n’ont rien à voir avec la sécurité. La démonstration, mainte fois faite notamment par les fédérations d’usagers, est des plus aisée.

C’est donc la relation avec le politique et le privé qui pose problème ? Oui le politique déjà ne devrait pas se séparer d’un pouvoir régalien. Ca limiterait les abus comme évoqué ci-dessus. Mais si le privé était là non pas pour servir des dividendes mais pour servir l’intérêt général comme dans une mutuelle ou une Scop, ça changerait pas mal de choses non ? Dès lors, plus qu’une privatisation qui est déjà une hérésie, c’est plus à qui on donne le pouvoir et pour quelle finalité ! Bref, l’objectif financier de ces sociétés est bel et bien un des éléments au centre du débat. Ah si la FFMC pouvait être délégataire de ce pouvoir régalien, pas sûr que ce soit sa vocation ou son ADN, mais au moins, on roulerait et stationnerait tranquille !

Publié dans Astuces pour sauver vos points de permis de conduire

 

Les deux articles sur lequel s’appuie ce billet :

https://www.motoservices.com/actualite-auto/Stationnement-a-Paris-Streeteo-dans-le-colimateur-de-la-justice-mars-2018.htm?utm_source=newsletter&utm_campaign=308&utm_medium=email

http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/stationnement-a-paris-apres-les-faux-controles-les-pv-illegaux-08-03-2018-7597959.php

Olivia et Laurent Chez Raoul

Motards from Larzac

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *